JUSTE LA FIN DU MONDE (réal : Xavier DOLAN)

 

 ★★★★½ 

Avec : Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux, Marion Cotillard

conseil

Repas de famille. La table est dressée pour le retour du fils prodigue : Louis. Devenu écrivain reconnu, après douze ans d’absence, il vient leur annoncer qu’il va mourir.
Très bien.
Sont conviés pour ces retrouvailles qui s’annoncent tout ce qu’il y a de plus sympathiques : la mère un poil excentrique (Nathalie Baye), Suzanne, la petite sœur (Léa Seydoux), Antoine le frère (Vincent Cassel) et Catherine la belle-sœur timide, pudique et polie (Marion Cotillard).

Passée l’émotion des premiers instants, un climat assez lourd s’installe. Antoine n’y est pas pour rien. Au-delà de la grande nouvelle à annoncer, il y aura dix mille malentendus à résoudre, dix mille mises au point à faire. Comme dirait Churchill, il n’y aura que « du sang, de la peine et des larmes » à offrir.

Dolan, qui frôle, jusqu’à la sortie de ce film à la distribution de mammouths, le sans-faute dans sa filmographie est attendu au tournant (on le répète, mais voyez tout Dolan : de « Mommy » à « Tom à la ferme » en passant par « Laurence Anyways »). Et comme il est très convenu de le faire en pareilles occasions, le petit génie s’est en partie bien fait dézinguer par la critique pour cette « Fin du monde ».

Ah ? Bon. Je peux pourtant vous dire que, passées les premières minutes où Cassel en fait un poil trop, et au-delà de la prestation générale de Gaspard Uliel un peu agaçante bien qu’assez raccord avec son personnage qui marche sur des œufs, Dolan réussit avec « Juste la fin du monde » un film sur la famille, la violence de ses non-dits, la crétinerie de ses tabous et de ses règlements tacites, d’une force exceptionnelle.

On sort de ce film réellement sonné et abasourdi. Sur la forme, la réalisation étouffante est magistrale, le choix du casting (pourtant casse-tronche !) à la limite de la perfection : Cassel est à pleurer (d’émotion, pas de ridicule), Nathalie Baye dont je n’attendais rien, est simplement magnifique et, ô surprise, Marion Cotillard, parfaite, campe ici son plus beau rôle (pourtant très difficile, tout en nuances) et remporte la queue du mickey haut la main, malgré la concurrence. Ces acteurs stars évitent le concours de celui qui fera pipi le plus loin et se plient tous au service de sa Majesté Xavier Dolan. La classe.

Une question demeure : ce mec sait-il être mauvais ? Certainement. Mais ce n’est pas encore pour cette fois-ci.

Christophe

bande annonce

Image de prévisualisation YouTube

retour à la liste de conseils films/séries

Avec mots-clefs , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *