MA LOUTE (réal : Bruno DUMONT)

  nouv-201612dvd-maloute-dumont

 ★★★½☆ 

Avec : Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Brandon Lavieville, Raph

conseil

1910, Nord de la France, entre Boulogne et Calais, une série de disparitions émeuvent les riverains. L’enquête piétine mais faut dire que la maréchaussée n’est pas très dignement représentée en la personne de l’inspecteur Machin, plus proche de la baudruche improbable que de l’homo sapiens, ainsi que de son adjoint, rouquin et lunaire, Malfoy.

C’est dans ce contexte que débarquent les Van Peteghem, bourgeois lillois en résidence au grand air. Tous plus imbéciles les uns que les autres, ces rebuts de fin de race cachent en leur sein, comme une perle tapie et couvée dans son cloaque ostréicole, l’androgyne et mystérieuse Billie. Elle va jouer un jeu dangereux en usant de son charme auprès de Ma Loute, fils ainé d’une famille de pêcheurs du coin bien bien allumée et flippante.

Après le dérangeant et excellent « P’tit quinquin », Bruno Dumont renoue avec ses chtis un peu freaks. Le rire est jaune vif, l’humour noir. Dumont renvoie dos à dos, dans une lutte des classes revue à la sauce cirque Pinder, les bourgeois névrosés et les pêcheurs psychopathes. Une belle brochette ahurissante, hyper drôle et un peu angoissante sur les bords, il faut le reconnaître.

Luchini, Binoche et compagnie en font des tonnes et le font à merveille, d’autant plus que c’est ce que l’on attend d’eux. Les seconds couteaux (Raph, Didier Despres, Brandon Lavieville…) sont une fois encore chez Dumont source d’émerveillement : mais où peut-il bien dénicher ces acteurs ?

Une dernière chose : ce qui est formidable chez ce réalisateur, c’est, malgré ce qu’en pensent certains, l’absence totale de jugement, et même, souvent, une réelle beauté dans sa manière de filmer, une réelle émotion. Et au vu du scénario, c’était quand même pas gagné d’avance.

Christophe

bande annonce

Image de prévisualisation YouTube

retour à la liste de conseils films/séries

Avec mots-clefs , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *