Buyin : France Telecom et Deutsche Telekom feront leur shopping ensemble
 
Printer-friendly versionPrinter-friendly version

La co-entreprise Buyin est désormais opérationnelle. Elle unira les services d’achats des opérateurs France Telecom et de Deutsche Telekom pour les réseaux, terminaux et services, et devrait leur faire économiser 1,3 milliard d’euros par an.

En avril, les opérateurs historiques de l’Hexagone, France Telecom, et de l’Allemagne, Deutsche Telekom, annonçaient la création d’une co-entreprise pour gérer leurs achats communs.

Nommée Buyin, la joint-venture voit le jour 17 octobre, après que les autorités de régulation de la concurrence ont donné leur accord.

Elle gérera les achats pour les deux entreprises « dans les domaines des terminaux, des réseaux de communication mobile, et pour une part importante des équipements de réseau fixe et des plateformes de services« , explique le communiqué de presse.

Une coopération sur « l’infrastructure informatique » pourrait aussi y être intégrée en fonction des résultats de projets pilotes en cours.

Au bout de trois ans, les opérateurs espèrent que leur initiative leur fera économiser 1,3 milliard d’euros chaque année. 900 millions pour France Telecom, et 400 millions pour Deutsche Telekom.

L’opérateur français sera donc le grand gagnant de cette alliance, alors même qu’il est déjà beaucoup plus rentable (4,9 milliards d’euros de résultat net sur 45,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010) que son homologue allemand (1,7 milliard d’euros de résultat net sur 62,4 milliards de CA).

Possédée à 50-50 par les deux partenaires, Buyin emploiera à terme 250 salariés issus principalement des services Achats des deux groupes.

Elle disposera de bureaux à Paris et à Bonn et sera dirigée par l’ancien directeur des Achats de Deutsche Telekom, Volker Pyrtek (52 ans).

« Volker Pyrtek a une grande expérience dans le domaine des achats. C’est un véritable entrepreneur qui a démontré son expertise ces huit dernières années en tant que responsable des achats chez T-Mobile et Deutsche Telekom« , vante Edward Kozel, directeur Technologie et Innovation pour Deutsche Telekom.

L’alliance entre les deux entreprises se solidifie rapidement.

Elles collaborent déjà dans le partage de réseau mobile (RAN sharing) en Europe, l’expérience utilisateur du Wi-Fi en cas de déplacements à l’international, le Machine-to-Machine transfrontalier, et autres projets porteurs. En compagnie de TeliaSonera.

Elles réfléchissent aussi à une fusion de leurs activités mobiles en Autriche et en Roumanie.

Syndicate content