Archives de catégorie : Activités motos

Parce que les membres ne sont pas toujours en selle ils se rencontrent pour partager, profiter, organiser et s’amuser !

4ème Traversée de Grenoble 2016

160505 à 08 Ascension à LE BAR/LOUP

Pour ce séjour dans le sud étaient présents Pierre et Martine, Bruno et Audrey, Jacky et Sylvie, José, Lino et Nicole. Sylvie fait la route en voiture. Elle est partie avant nous. Nous devons la retrouver à GAP pour le plein de victuailles.

Les motards d’en bas partent comme prévu vers 10h00 et récupèrent Lino et Mme sur le trajet. Dès le départ José se fait remarquer en suivant un groupe de motards qui n’a rien à voir avec le MCD. Il les renifle, ne reconnaît pas l’odeur, et se rend vite compte de son erreur. 😀 Faut dire que nous allons en voir quelques uns des motards ! Ca roule bien jusqu’à Gap, pas trop de monde et le soleil est au rendez-vous. On se retrouve tous à l’endroit prévu. Hélas l’hypermarché sensé nous ravitailler est fermé. Après quelques recherches nous trouvons notre bonheur au centre-ville. Casse-croûte avant Remollon et c’est à Espinasses que nous prenons le café au soleil d’une terrasse.

P1000902[1]

Les grands cols des Alpes sont ouverts depuis peu. Nous envisageons brièvement de passer par Le Col de La Cayolle pour poursuivre. Puis à l’unanimité nous nous décidons pour un passage par Digne. Jacky préfère ne pas abandonner sa Sylvie à son triste sort d’automobiliste, il fera la route avec elle.

Tout le monde étant sur le bon axe nous nous séparons au niveau de St Vincent des Forts. Descente vers Digne nickelle : peu de monde, une belle route et de beaux paysages. Ca enroule bien. Passé Digne la route est plus chargée. En surveillant les rétros je me dis que je ne sais plus compter, et pourtant nous ne sommes que quatre… Heureusement le petit estomac de la BM de Pierre crie famine. Ca permet de reformer le groupe et de faire une pose. On continue sur la Route Napoléon qui est de plus en plus chargée. Nous arrivons dans le Parc du Verdon. Les virages se succèdent, limant un peu plus les repose-pieds du 1200. A l’entrée de Castellane c’est au Casino du coin que l’on fait le plein parmi un troupeau de motards. Nous attendons Sylvie et Jacky qui arrivent peu de temps après.  Ils en profiteront pour embarquer les dernières emplettes nécessaires : bien utile cette voiture.

C’est reparti pour 18kms de virages et de belle route. Puis nous laissons la Napoléon pour monter vers Gréolières. Soleil voilé en cette fin d’après-midi, la fraîcheur se fait sentir à 1100m. On descend les belles Gorges du Loup pour remonter vers Le Bar/Loup où se trouve notre hébergement. Le soleil est revenu. Prise de contact avec les propriétaires et c’est rapidement piscine pour les amateurs.

DSC_0006Après la douche il n’y a plus qu’à prendre l’apéro en terrasse pendant que le barbeuc fait son boulot. Pour le repas ce sera à l’intérieur, les soirées sont encore fraîches. S’ensuit une bonne soirée de rigolade qui rimera avec… Doliprane dès le lendemain matin pour certains 😕

 

La nuit passée c’est avec l’aide de la douche et du déjeuner que les vapeurs s’estompent. Le programme du jour nous fait faire une boucle de 300km  dans l’arrière pays Niçois et vers la Vallée de La Tinée. A 9h30, tous en moto, nous partons en direction de Nice. Ce n’est pas le plus intéressant : je ne connais pas le coin, on est en ville, il faut faire attention de ne perdre personne et se méfier des radars de toutes sortes. Certes le bord de mer est joli et tranquille, mais c’est à une moyenne d’environ 40km/h que nous rejoignons un supermarché pour acheter la bouffe du jour. Le magasin est immense et bondé, nous y perdons pas mal de temps. Ca s’annonce mal pour la piscine au retour de la balade…

Nous repartons en direction d’Aspremont-Tourette Levens-Contes, jolis paysages mais routes tendance « à chèvres » et virages à n’en plus finir. Après L’Escarène la route s’élargit. Nous arrivons à la magnifique Lucéram  où, après une petite erreur d’aiguillage, nous montons vers le Turini. Quelle montée, un régal à tout points de vue ! Nous arrivons à Peïra-Cava où nous mangeons après une visite au point de vue local.

DSC_0010Café et c’est reparti pour les paysages magnifique : le Turini, descente vers la Vallée de La Vésubie, St Martin de Vésubie, Valdeblore, St Sauveur de Tinée. Nous montons au Col de La Couillole. La route se fait plus étroite et pittoresque. Nous arrivons à Roubion :   superbe ! Après le col c’est Beuil.

DSC_0013

Arrêt pour faire le point : la journée a démarré doucement, on roule à un rythme très touristique et la piscine s’immisce dans certains esprits. Moralité : il nous reste 100km, on pourrait raccourcir ? On peut, encore que ce n’est pas certain que l’on gagne du temps, mais bon tentons le coup.

Nous descendons les magnifiques Gorges du Cians

DSC_0015

DSC_0016Un rapide 8km de nationale et nous reprenons les départementales tourmentées pour remonter vers Roquestron. Dernière portion de 32kms de route à chèvres (vous savez, le petites blanches dont on ne voit pas la fin…), descente vers le gîte où nous arrivons un peu tard pour la piscine, hélas. Heureusement nous pourrons nous consoler.

P1000950[1]P1000912[3]Nouvelle soirée barbeuc/rigolade un peu plus calme que la veille car les heures de selle ça use.

 

Le programme de ce samedi est plus léger, seulement 200kms de prévus et peu de routes caprines. Sylvie et Jacky décident de faire une pose. Les autres partent un peu plus tard que la veille, direction Grasse. 10kms de ville dès le début, c’est encore fastidieux. Nous continuons vers Draguignan pour abandonner cette grande route au niveau du Lac de St Cassien, paradis des « Carpistes ». Nous voici sur le versant nord du Massif de l’Estérel pour une descente viroleuse à souhait vers Fréjus que nous contournons par une série de ronds-points. Remontée vers mes souvenirs des années 70 : Le Camp Lecocq, Bagnols en Forêt et pause de midi à l’entrée des Gorges du Blavet où nous mangerons au son des batraciens.DSC_0017La sortie de ces gorges nous réservera un beau point de vue. Nous entrons dans la zone de production du Rosé de Provence, on continue vers Callas, café. Nous longeons le camp de Canjuers, les routes et les paysages très touristiques demandent à être regardés. 7kms après Fayence nous entrons dans la 1ére partie « à chèvres ». Petites routes mais grande beauté, nous sommes dans les Gorges de La Siagne où même le Tripy à du mal à s’y retrouver, c’est dire ! St Cézaire/Siagne, St Vallier de Thiey, nous reprenons de l’altitude pour aller sur le Plateau de Caussols. Ca devient plus sauvage, désertique, frais. Seconde partie « à chèvres » qui trouve ici tout sont sens. Nous sommes sur une route (enfin si l’on veut) d’alpage où il n’y a pas grand monde qui vive si ce n’est bergers et troupeaux. Contraste en redescendant sur Gourdon avec une superbe vue sur la côte.

DSC_0021Avant de regagner nos pénates nous faisons une halte à la confiserie artisanale Florian au Pont Loup. C’est bon, très bon, mais cher… oui mais bon… mais cher… etc.

DSC_0023Dernier jour pour profiter de la piscine, demain on rentre. Les amateurs ne se font pas prier. Quant à moi je vais modifier le parcours du retour de manière à éviter le centre-ville de Grasse. Soirée pizzas que l’on commande un peu tard. Bon, on va meubler… mais gentil, ça roule demain et s’agit pas d’avoir la tête dans les sacoches ! Ca se poursuit avec quelques jeux de société jusqu’à une heure raisonnable.

 

Après les 3 jours ensoleillés que nous venons de passer, la matinée de ce dimanche est plus voilée. RDV a été pris pour rendre les clés du gîte à 10h00. Nous sommes à l’heure. Sylvie et Jacky nous confirment qu’ils rentrerons directement par Digne, Gap et La Mure. Quant à nous un petit passage par les Gorges du Verdon est prévu et 350kms nous attendent. Nous faisons route commune jusqu’à la sortie de Grasse puis chacun la sienne. Peu de monde sur la Route Napoléon que l’on quitte pour Comps/Artuby. Le Tripy affiche 80km/h de moyenne. Ca va baisser, nous arrivons dans la partie touristique. Nous descendons à Bougon où l’on part en direction de La Palude/Verdon. Belle route, beaux paysages, et belles rafales de vent ! Sur le plateau à gauche toute : la route des crêtes nous attend. Dès l’arrivée au sommet un vent « à décorner les bœufs » nous accueille. Certes l’on est au soleil, mais ça pèle un peu. Et pitain qu’c’est beau !

DSC_0026DSC_0025Hélas on ne peut pas s’arrêter à chaque belvédère, mais ce n’est pas l’envie qui manque. On descend vers le chalet de Maline par une route « bêhêhê », à sens unique d’ailleurs. On trouve un parking désert à l’abri du vent pour y casser la croûte.

DSC_0028DSC_0030On repart vers La Palud pour le café puis on continue vers Moustier Ste Marie et une magnifique vue sur le Lac de Ste Croix. Nous poursuivons par Puimoisson, Mézet et Mallemoisson où nous reprenons la Route Napoléon, fin de la partie touristique. Nous sommes en milieu d’après-midi et les choses ont changé, la circulation est beaucoup plus dense que ce matin au départ. Néanmoins ça roule encore à peu près bien jusqu’à Sisteron. On y fait une pause.

Quelques goûtes apparaissent, ha ! J’avais prévu que l’on passe par des routes adjacentes à la D1075 qui remonte sur Monestier de Clermont. Du coup on repart par la 1075. Peut-être que l’on aurait dû… 5 kms plus loin plus de goûtes mais un bouchon qui va durer une trentaine de kilomètres ! Heureusement nous sommes en moto. Débute une remontée de files interminables, très prudente : les valises dépassent un peu de la largeur de la moto. Ma passagères est stressée. Beaucoup d’automobilistes se serrent, que ce soit dans la file remontée ou en face. Sympa. On verra bien deux râleurs : deux motards qui arrivent en face, va comprendre…

Heureusement, à l’approche de Serres le bouchon se résorbe même si la circulation reste dense. Je me dis que Sylvie et Jacky ont eu raison de rentrer par Gap, ils ont certainement eu moins de monde. D’autant plus qu’ils n’ont pas fait la partie Verdon.

 

Dernier arrêt pipi vers St Julien en Beauchêne. On se dit au revoir car nous laisserons le groupe vers Lalley. Eux continueront sûr Grenoble, nous direction Mens.  Nous sommes unanimes, c’était un excellent pont de l’Ascension. Pierre nous a trouvé un gîte au top ! Quant aux RB, Lino fait c’qu’y peut 😉  La région est très belle et variée. C’est vrai que parfois ça tourne « un peu » beaucoup, mais on s’adapte  🙂

Plus de photos ici

Vivement le prochain WE du MCD 😀

V à tous. Lino.

 

 

 

 

 

 

Examen Commissaire de Piste FFM

Bonjour Mesdames et Messieurs les Dirigeants des Clubs,
Nous vous remercions de l’intérêt que vous porterez aux informations ci-dessous.

Licence une manifestation :
Le stock de formulaires papier de demandes de licences une manifestation est bientôt épuisé.
Par conséquent, nous vous demandons d’inciter les pilotes, au moment de leur engagement ou inscription, à faire leur demande de licence une manifestation en ligne sur le lien  http://www.ffmoto.org/journee-licence
et de se présenter au contrôle technique ou sur les entraînements avec l’imprimé et le certificat médical (en pièce jointe).

Examen Commissaire de Piste du samedi 14 mai à RUMILLY (74) :
En vue de l’examen OCP, merci de nous adresser les candidatures (ou liste) des adhérents qui souhaitent participer à cette session.
Vous trouverez le formulaire de candidature en pièce jointe.Certificat medical

candidature examen Officiels
Vous pouvez également nous faire parvenir les candidatures en vue d’autres examens Officiels ; des sessions pourront être programmées en fonction du nombre de candidatures reçues et du lieu de résidence des candidats.

Bon weekend à vous.
Cordialement,
Isabelle

Printemps du 2 roues 2016