Archives de catégorie : Hautefage 2014

Hautefage 2014

Course de côte de Hautefage la Tour, les 2 et 3 août 2014.

Je pourrais commencer par dire que je me suis brûlé avec des vapeurs d’ essence sur la moto d’ un ami pilote,Que j’ ai fait la course avec quelques pansements, que je finis 4eme à la journée (3eme en 1ere monte et 4 eme en seconde) Et que si « une coupeuse de feu » n’ était pas intervenue, des séquelles et douleurs m’ auraient handicapé plusieurs semaines …

Mais … Tout ça est bien dérisoire par rapport à l’ accident que mon ami Pierre Favre ( # 201 OPEN, mon jumeau comme disent nos femmes) a eu en Irlande du Nord à l’ ULSTER Grand Prix il y a une semaine. Parti pour une nouvelle aventure en RoadRacing avec Annabelle, sa femme, ils préparent cette course avec humilité, connaissant les dangers et les plaisirs. Vainqueur à la course d’ Horice en Tchéquie cette année, Champion de France de la montagne 2012 – 2013 et Champion d’ Europe 2013, Pierre, un pilote sérieux, d’ expérience et de méthodologie.

Partis avec ses 2 motos, une Yamaha R6 (en Supersport) pour apprendre le tracé et emmagasiner des repaires sur ce circuit le plus rapide des courses Anglaises. Il roule avec les meilleurs, Bruce Anstey, William et Michael Dunlop, Guy Martin, etc … il est 47 eme au essais. Il me parle  » d’ intrus  » dans la liste des qualifiés ! on plaisante par SMS …

Mais la course qui lui tient à coeur est la Dundrod 150 en catégorie « Lightweight » (250 GP), avec sa Yamaha TZ 250. Aux derniers essais, il se place en 3eme position !

La course ne durera pas un tour, suite à un problème mécanique, un violent  « crach » le stop net au virage « Rock Bends », des esses très rapides. Touché à la colonne vertébrale, il est évacué à l’ hôpital de Belfast,  opéré, son état est stable mais les quatre membres ne répondent plus, c’ est la paralysie. Consterné, anéanti, les mots nous manquent. Conscient de son état, il cligne des yeux pour communiquer et …

Sa famille est avec lui à Belfast, on attend son rapatriement dans les jours qui viennent et on est tous très abattus. Nous avons tous espoir que les médecins aient été trop pessimistes et qu’ une évolution soit possible et nous connaissons Pierre comme un battant, il nous l’ a déjà démontré. On ne peut s’ empêcher de penser au cas de Georges Jobé (5X champion du monde de cross), qui avait fait une mauvaise chute dans le sable et avait été rapatrié en Belgique avec le même diagnostique que Pierre : paralysie.
Après un certain temps, il a ressenti une petite sensation dans les jambes, et à force de caractère et d’ efforts, il a surpris tous ses médecins en se rétablissant à 95 %.

 Que dire de plus face à un tel drame ? 

« Foutue course Anglaise » comme dit notre ami pilote Belge Bernard Depierreux.

Hervé